Biographie

Louise Janssens – 23 ans – Belge

LouiseJanssens foulard

 

Mon aventure débuta le 7 juillet 1992 dans la petite ville de Neuchâtel en Suisse.

Depuis ce jour, entourée de mon frère et mes sœurs, chaque journée est une nouvelle expédition. Ayant toujours été discrète étant petite, j’ai su trouver un moyen différent pour m’exprimer et montrer ma personnalité le jour ou j’ai su tenir un crayon en main. Dessiner et bricoler me paraissait si facile et plus amusant que les dictées, que je n’ai jamais cesser. J’ai découvert e 7ème art assez jeune et c’est encore une petite passion aujourd’hui.

Vivre de nouvelles expériences et partir à l’inconnu a toujours fait partie de mes ambitions, ce qui m’a également pousser à tester et pratiquer plusieurs disciplines sportives.

Avec une maturité gymnasiale en arts visuels en poche, je voulais continuer dans un domaine ayant un côté artistique/créatif, mais également commercial et marketing. Hésitant avec l’architecture d’intérieur, c’est finalement vers le CEPV que je me suis tournée. N’ayant pas de formation initiale afin de pouvoir accéder en Visual Merchandising Design, j’ai entrepris une formation accélérée sur 2 ans en Polydesign 3D avec un CFC et un Diplôme à la clé.

Cette formation initiale m’a permis d’acquérir de très bonnes bases au niveau de la création, et les mandats avec des entreprises externes à l’école m’ont beaucoup apporté sur le point professionnel. C’est donc par son aspect commercial, professionnel et international que la formation en Visual Merchandising Design me paraissait la suite logique à mon cursus. Les cours théoriques plus ciblés sur le marketing, la communication et les tendances ne pouvaient qu’enrichir mes connaissances, tout en utilisant mon côté créatif pour les mandats.

INSPIRATIONS pour le projet du “Carré de Nabentha“

En lisant le résumé du livre Les Maux Globines ainsi que les témoignages de Stéphanie Trisconi, on distingue deux «tableaux» différent qui m’ont inspirés. Le premier s’exprime par le combat quotidien, le rythme de vie dans tous les sens, le dynamisme, le défi de raconter son histoire, la liberté d’expression dans son écrit et le manque de structure.

C’est ce que j’ai voulu représenter ici comme premier tableau d’inspiration avec ces images pleines de vie, de force et de dynamisme.

Le deuxième tableau montre à quel point l’amour pour ses enfants est fort, que tout se fonde sur l’espoir et la lutte. C’est un long cheminement qu’elle exprime dans son livre, prouve que la solidarité est essentielle pour le morale comme pour aider ces enfants.

FINAL :

Les lettres superposées qui reprennent le nom de la fondation ainsi que le coeur créent un certain dynamisme, un rythme et une force. Cela représente le combat quotidien contre la maladie, la force mentale face à tous ces obstacles et le rythme de vie allant dans tous les sens. Le plein et le vide des lettres montrent la déstructuration, les questions sans réponses et c’est comme un tissage, créant des liens forts entre les personnes solidaires. Le codeur du logo Nabentha est en partie en rouge, pour garder cet amour très intense, l’espoir pour tous ces enfants et le combat incessant pour trouver des solutions.

Les couleurs sont reprisent du logo original, le gris pour la force et le dynamisme, et le rouge pour l’amour et l’espoir.

Louise Janssens

Pourquoi-Comment

esvmd

 

Prix du foulard : Fr. 150.-

 

 

 

Biographie

Sébastien M. Decoppet – 24 ans – Suisse

Sebastien cigares

Né en 1991, j’allais apprendre rapidement, que les chemins qui allaient être les miens, devaient comporter des challenges pas forcément communs.

Rapidement fasciné par la création, le développement et la gestion d’entreprise, je mis mes pieds en terre inconnue dès mes 18 ans avec un premier projet.

Ce n’est cependant qu’à l’age de 20 ans, que j’allais découvrir ce qui allait être le cœur de ma première entreprise. Le monde des sens, du « savoir prendre le temps », le cigare, est dès lors devenu une réelle philosophie de vie.

Après avoir vécu au Honduras, acquérant les connaissances et compétences, que sont celle du processus de création des cigares aux côtés de personnes absolument extraordinaires, ayant le cœur sur la main, sans distinction entre les icônes de ce monde, aux « vegueros » travaillant dans les plantations, en passant par les rouleurs de cigares. Tous liés par un point commun, le partage. Une réelle leçon de vie.

De retour en Suisse, la volonté du partage de ces expériences vécues et leçons apprises devinrent rapidement le moteur de l’expansion de ces nouveaux cigares en Suisse. 

Après environ 6 mois d’activité, c’est à présent vers l’internationale, que nous nous tournons. Portés par l’envie d’exporter cette philosophie.

La raison: cigares édition Fondation Nabentha

Tout à commencé à Monthey, autour d’un cigare. 

Des amis, que nous avons en commun nous présentèrent. La découverte de l’histoire de Stéphanie et de ses enfants, de cette vie absolument hors du commun et cependant toujours accompagné d’un extraordinaire sourire et d’une capacité d’aborder la vie et ses challenges de manière si positive, furent immédiatement un déclencheur. Il fallait d’une manière ou d’une autre pouvoir soutenir cette cause. 

C’est donc tout naturellement que le plaisir de vivre et le plaisir du goût se sont combinés, avec la volonté de pouvoir participer à ce cheminement hors des sentiers battus. Le chemin de la Fondation Nabentha, projet ambitieux et par dessus tout plein de sens.

In fine

Une présentation propre à la fondation fut naturellement développée comportant le logo de Nabentha, ainsi porteur de l’un des messages importants de la fondation imagé par ce cœur n’entrant pas dans sa case.

Sébastien M. Decoppet

Prix du cigare : Fr. 15.-

 

Commander